De nymphis, sylphis, pygmaeis et salamandribus - 2003

 

Un conteneur . La matière: l'industriel en fin de trajectoire, rebut de la société urbaine. Inerte.
Survient l'artiste-sorcier. Disparaît dans l'imposant corps de fer. Son dessein?
Le voilà qui réapparaît, tenant comme un trésor sa drôle de boîte aux cinq optiques **.
Elle regorge d'images nourries d'un amalgame de fragments captés sur pellicule.
L'éphémère
. Comme ces traces du passage fugitif d'une créature amphibie.
Insaisissables esprits de terre? Esprits d'eau ? L' artiste alchimiste seul en possède le secret.
Lui, bon génie qui a su réveiller à la vie ce qui était voué à la disparition.
Eclot alors
, sous les feux du soleil, un cosmos dans une gamme chromatique éblouissante.
Emergent des paysages étranges, des visions fascinantes. De genèse? Futuristes? Ou archaïques?
Vision apocalyptique de cette créature échouée sur le sable.
Et ces fonds marins où gît l'épave d'un vaisseau fantôme.
Enigme.
Tout n'est
que passage, éphémère. Fusion, illusion.
Les esprits veillent.


Maggie Steffen, novembre 2003

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

La série d'une trentaine de photographies a été réalisée d'après un texte de PARACELSE, un fameux chimiste et médecin suisse (Einsiedeln 1493 - Salzbourg 1541) dans lequel il décrit les esprits élémentaires, (eau-air-terre et feu) .... ce sont « des créatures intermédiaires, composites de deux pièces, qui tel deux couleurs, ne font plus qu'une seule unité»,

 Die Elementargeister sind Mittelkreaturen, Composita aus 2 Stücken, wie zwei ineinander gegossene Farben zu einer verschmelzen ..., Kiesewetter (1891-95/1977,96f)

LA TECHNIQUE
Le travail présenté a été réalisé au cours de l'année 2003-2004 à l'aide d'un appareil spécialement conçu par moi-même afin de réaliser cette série photographique.

Il s'agit d'un sténopé (sans objectif) à 5 ouvertures agencées autour d'un cylindre central sur lequel est disposé la pellicule. Il permet ainsi de prendre des photos quasiment panoramiques. Les 5 images obtenues se superposent légèrement de manière à obtenir comme résultat final une image unique.

Les images n'ont subies aucune intervention de traitement numérique par ordinateur, il s'agit donc d' « images brutes » obtenues avec des moyens photographiques les plus élémentaires.

  ** Appareil sténopé panoramique TORTUGA 5


 

FORMATS: 245 cm x 53 cm monté sur aluminium resp. 105 x 35 cm sur MDF

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

 

Luc Ewen - photographie plasticienne

RETOUR